Pompéï

une cité a englouti l’instant     

passé de feu

j’entre

le souffle arraché        hurle

la porte    la maison     la table    la chaise    le regard     la caresse

des silences

            échos entre

                        les murs    les dalles

une douleur

            éteinte       

lèche les vestiges

ma chrysalide

            s’effrite

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous à mon infolettre pour recevoir les dernières nouvelles de ma vie littéraire !

Nous ne "spammons" pas !

Laisser un commentaire